Gabon

L’opposition frappe à la porte d’Ali Bongo en toute discrètion

samedi 30 juillet 2016, par Info du continent

Version imprimable de cet article Version imprimable

L'opposition frappe à la porte d'Ali Bongo en toute discrètion

L’opposition Gabonaise a perdu toutes ses batailles politico-juridiques contre Ali Bongo Ondiba. Ainsi, à peine la Cour constitutionnelle a -t-elle rejeté leur recours contre la candidature du chef de l’Etat à l’élection présidentielle du 27 août, que déjà les opposants Gabonais et pas des moindres frappent à la porte du candidat du PDG ( parti au pouvoir).
Tour à tour, des émissaires de l’ancien Président de l’Assemblée Nationale Guy Nzouba Ndama, du ministre Claver Maganga Moussavou et même de Jean Ping, ont, sous le couvert de la fraternité esotérique, pris l’initiative personnelle de rencontrer Ali Bongo. Une manière de faire allégeance au Grand Maître en vue de bénéficier des dividendes du pouvoir :Ali sera élu, il faut préparer le futur.
Pour l’instant, le Chef de l’Etat Gabonais n’a pas donné suite à la requête de ces derniers. Du moins, il laisse ses collaborateurs s’en occuper.
En effet, de sources concordantes, on apprend que Ali Bongo n’a pas encore digéré la violence verbale, les insultes, les propos diffamatoires et les diverses calomnies orchestrées par ses propres frères contre sa personne. De ce fait, va t-il prendre de la hauteur et les réintégrer dans l’appareil de l’Etat ? That is the question.

A suivre

Jean De Lanour