Bénin

La presse broie du noir sous le Nouveau Départ de Patrice Talon

mercredi 27 juillet 2016, par Info du continent

Version imprimable de cet article Version imprimable

La presse broie du noir sous le Nouveau Départ de Patrice Talon

Dès son accession à la magistrature suprême le 06 avril 2016, le Chef de l’Etat Béninois a pris plusieurs décisions parmi lesquelles on peut citer : la suppression des postes de Directeur de Communication et d’attaché de presse dans tous les ministères, ainsi que la résiliation de tous les contrats de communication avec les journaux, excepté ceux liés à l’abonnement.
Ces différents postes objets de suppression dans les ministères, étaient jadis occupés par les journalistes béninois cumulativement avec leur fonction dans les rédactions. Toute chose qui impactait la qualité de leur production. Beaucoup d’organes de presse étaient devenus des outils de propagande politique au service des défunts régimes.
La recherche de l’information était abandonnée à la cadence au rythme des dessous de table que génèrent les communications politiques.
Avec la mise en application de ces nouvelles mesures, les acteurs des médias (journaliste et promoteur d’organe de presse) broient du noir. De la bouche ils soutiennent le nouveau régime, mais du coeur, ils le maudissent car Patrice Talon et son gouvernement leur a coupé les vivres.
En attendant la création de la fameuse direction de la communication d’Etat, avec laquelle les médias seront en partenariat, les professionnels des médias sont dans l’expectative.

Paul de Bruyne