Burkina Faso

Des mesures pour empêcher l’extermination du Cheptel d’ânes

mercredi 17 août 2016, par Info du continent

Version imprimable de cet article Version imprimable

Des mesures pour empêcher l'extermination du Cheptel d'ânes

Le Burkina Faso connait depuis quelques mois une exportation massive de la viande et des divers dérivés de l’abattage des ânes vers la chine. Un commerce florissant qui à terme risque d’exterminer tout le cheptel du pays.
Face à cette situation aux conséquences dramatiques pour le pays, le gouvernement a adopté le 3 août un décret portant interdiction d’abattage des ânes et exportation des produits dérivés. Désormais, Il est interdit au Burkina Faso de transporter d’une localité à une autre et sur toute l’étendue du territoire, de la viande et tout produit issu de l’abattage d’ânes, de chevaux et de chameaux.
Le même décret stipule que « tout abattage doit se faire dans un abattoir reconnu officiellement ». On espère que ces mesures pourront arrêter l’hemorragie dans ce pays pauvre d’Afrique de l’Ouest où la viande d’âne est très prisée et la peau exploitée par des artisans.

Patrick De BRUYNE