Bénin

Le Groupe Bolloré n’est toujours pas la bienvenue à Cotonou

dimanche 28 août 2016, par Info du continent

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Groupe Bolloré n'est toujours pas la bienvenue à Cotonou

Le groupe Bolloré n’est pas la bienvenue au Bénin. Après ses déboires avec la justice dans le projet de construction et de réhabilitation du Chemin de fer Cotonou-Niamey qui l’oppose au Beninois Samuel Dossou Aworet, c’est le tour de sa filiale Canalbox Bėnin d’être au cœur des polémiques.
Les experts Béninois en télécommunication mettent actuellement tout en œuvre pour dénoncer le fameux contrat d’exploitation intervenu en janvier dernier entre la Société Béninoise d’Energie Électrique (Sbee) et le groupe Français. Sans aucun investissement , CanalBox va fournir internet aux populations à partir des poteaux électriques via la fibre optique. Si l’idée en soi n’est pas mauvaise, les cadres béninois veulent savoir pour quelles raisons l’Etat du Benin a accordé ce droit à une tierce société après l’avoir refusé aux ayants droits ?
En effet, depuis plus de dix ans toutes les demandes des opérateurs Gsm et Fai pour procéder au déploiement de la fibre optique sont restées sans suite. Or, contre toute attente non seulement l’Autoritė de régulation des communications électriques et postales a accordé la licence au groupe français. De plus Canal Plus s’est offert gratuitement le poteaux de la Sbee. Ce qui pourra lui permettre de faire de la télévison, de l’Internet et pourquoi pas de la téléphonie.

Patrick De Bruyne