Côte D’Ivoire

Le foutou, une spécialité gastronomique très appréciée

jeudi 20 octobre 2016, par Info du continent

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le foutou, une spécialité gastronomique très appréciée

La gastronomie ivoirienne trouve sa diversité dans le nombre important des ethnies regorge la Côte d’ivoire. On retrouve plusieurs spécificités gastronomiques aussi adulées les unes que les autres. Le Foutou banane en est une. Redécouvrons ce met africain à divers dérivé avec Jumia Travel, acteur du tourisme en Afrique.
Le foutou est une pâte faite avec de la banane plantain où du tubercule de manioc, mais aussi avec de l’igname ou le tarot. C’est un mets prisé par les populations en Afrique, particulièrement celles de la Côte d’Ivoire. Autrefois attribué aux peuples de l’ouest du pays, le foutou est aujourd’hui consommé dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire.
La particularité du foutou réside dans sa préparation qui nécessite une certaine énergie physique. Il est pourtant réalisé avec brio par les femmes ivoiriennes. La banane est d’abord cuite avant d’être pilée dans un mortier à l’aide d’un pilon. En plus d’être une véritable corvée, le « façonnage » du foutou provoque un bruit (coups de pilon dans le mortier) qui est très gênant pour son entourage.
La réussite du foutou dépendra de votre manière de le piler et du choix de la banane plantain (mûre ou non mûre). Vous pourrez néanmoins faire le mélange des deux si vous voulez que votre foutou soit « sucré ».
Il se présente ensuite sous la forme d’une boule compacte de banane plantain ou de manioc ou d’igname ou d’un mélange de banane avec l’un des tubercules cités. Il accompagne plusieurs sauces : graine, arachide, gombo et bien d’autres sauces typiquement ivoiriennes ou africaines.
De passage à Abidjan, n’hésitez pas à déguster ce mets qui fascine tant les Ivoiriens. Vous pouvez en préparer vous-même surtout qu’il est possible d’en faire à l’aide du Foutoumix, un robot de cuisine qui facilite sa préparation.

Dominique Yao