Maroc

Le retour du Maroc vivement attendu

lundi 25 juillet 2016, par Info du continent

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le retour du Maroc vivement attendu

Le Royaume du Maroc s’apprête à reprendre sa place au sein de l’Union africaine (UA), après 32 ans d’absence. L’annonce a été faite le 17 juillet 2016 par le Roi Mohammed VI, en marge du 27ème sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA. Plusieurs raisons militent en faveur de ce retour vivement attendu par les Africains.
« Cela fait longtemps que nos amis nous demandent de revenir parmi eux, pour que le Maroc retrouve sa place naturelle au sein de sa famille institutionnelle. Ce moment est donc arrivé », a déclaré le roi dans un message adressé au sommet de l’UA qui s’est déroulé à Kigali (Rwanda).
« Par cet acte historique et responsable de retour, le Maroc compte œuvrer au sein de l’UA en vue de transcender les divisions », a déclaré Mohammed VI.
Le souverain a rappelé les conditions dans lesquelles le Maroc avait décidé en 1984 de quitter l’Organisation de l’union africaine (OUA) - qui a précédé l’Union africaine - à la suite de l’admission en son sein de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).
« La reconnaissance d’un pseudo-Etat était dure à accepter par le peuple marocain », a déclaré Mohammed VI dans son message. A l’époque, « ce fait accompli immoral, ce coup d’Etat contre la légalité internationale, ont amené le Royaume du Maroc à éviter la division de l’Afrique au prix d’une douloureuse décision, celle de quitter sa famille institutionnelle ».
A présent, poursuit le roi, « le temps est venu d’écarter les manipulations, le financement des séparatismes ». Pour lui, « sur la question du Sahara, l’Afrique institutionnelle ne peut supporter plus longtemps les fardeaux d’une erreur historique et d’un legs encombrant ». Le Maroc « est confiant dans la sagesse de l’UA pour rétablir la légalité et corriger les erreurs de parcours », déclare Mohammed VI.
Le départ du Royaume chérifien de l’OUA a laissé un grand vide au sein de l’organisation panafricaine. Le rôle que joue le Maroc depuis quelques années, de par sa position régionale et internationale n’est plus à démontrer. Malgré son absence au sein de l’organisation panafricaine, le Maroc s’est imposé par sa diplomatie et le renforcement de sa coopération avec les pays africains.
Par ailleurs, le royaume chérifien fait partie des pays les plus stables du continent et est à l’avant-garde de la lutte contre le terrorisme.
Selon des sources diplomatiques, sur les 54 pays que compte l’UA, à peine une dizaine soutiennent encore le Sahara occidental, qui réclame son indépendance du Maroc.
Le royaume chérifien veut retrouver sa place au sein de l’UA, mais souhaite rentrer par la grande porte, probablement en chassant le Sahara occidental de l’Union.
Le retour du Maroc au sein de l’organisation panafricaine est vivement attendu, mais peut prendre du temps. Il sera validé par un vote au sein de la Commission de l’UA.

Ignace FANOU