Bénin

Une affaire d’usage de faux secoue l’Autorité de lutte contre la corruption

lundi 10 octobre 2016, par Info du continent

Version imprimable de cet article Version imprimable

Une affaire d'usage de faux secoue l'Autorité de lutte contre la corruption

Une affaire de faux et usage de faux éclabousse depuis peu l’Autorité nationale de lutte contre la Corruption au Bénin. De sources concordantes, le rapporteur de cette institution, un journaliste au sein d’un groupe de presse à Cotonou s’est livrė à des pratiques peu orthodoxe.
En effet et durant son mandat, il touche régulièrement les frais de mission d’un chauffeur qui n’est plus à son service sans verser le moindre centime à ce dernier. Une telle pratique est courante au sein de l’Anlc. Et le Rapporteur de l’Anlc s’étonne qu’on s’acharne contre sa personne.
Appelé au Tribunal de première instance de Cotonou, le lundi 03Octobre 2016, l’affaire a été renvoyée au 13 Octobre. Entre temps le coupable est allé verser une importante somme d’argent au chauffeur afin d’étouffer l’affaire. Une initiative qui normalement n’affecte en rien la procédure au pénal. Mais comme il est de coutume au pays du vodoun, le ministère public peut étouffer ce cas avéré de corruption commis par un membre d’institution ayant à charge la,lutte contre la corruption.

Patrick de Bruyne