Les changements dans les prélèvements sociaux impactent votre retraite complémentaire

La somme perçue dans le cadre de votre retraite Agirc-Arrco est soumise aux prélèvements sociaux qui fluctuent selon votre dernier avis d'imposition.

À partir du nouveau millésime, ces variations pourraient entraîner l’augmentation ou la diminution des prélèvements sur votre pension complémentaire.

Une actualisation prenant effet dès le mois d’avril 2024 #

Dorénavant, seuls les prélèvements sociaux dus pour le mois en cours seront retranchés de votre pension Agirc-Arrco. Dans certains cas, cette révision peut provoquer une baisse du montant versé pour votre retraite supplémentaire ; dans d’autres, elle peut vous permettre d’y gagner. Toutes les informations relatives à ces modifications sont consultables sur la page « mes paiements de retraite » via .

Un remboursement des cotisations excédentaires en cas de baisse du taux CSG

Si, une fois les variations prises en compte, le taux de contribution sociale généralisée décidé s’avère inférieur aux premières estimations, vous recevrez un transfert sur votre compte bancaire correspondant au trop-perçu par votre caisse de retraite complémentaire. Ce virement interviendra en février et concernera uniquement les pensions perçues en janvier et février.

À lire Calendrier des versements de la CAF en 2024 : ce qu’il faut savoir

À compter de mars, votre pension vérifiera donc l’évolution des prélèvements sociaux pour 2024, et de ce fait, votre retraite pourrait bénéficier d’une augmentation. Il est essentiel de conserver une trace des modifications qui ont été apportées.

Votre espace personnel Mon Agirc-Arrco : un outil pratique pour gérer votre retraite #

Grâce à cet espace en ligne, vous pouvez garder un œil sur l’évolution de votre situation personnelle et mieux appréhender les différents changements en cours. Plusieurs fonctionnalités sont proposées :

Les certificats fiscaux vous permettant de disposer de toutes les informations utiles pour déclarer votre pension complémentaire aux impôts ;

– Une rubrique « procédures » pour actualiser facilement vos coordonnées (coordonnées bancaires, adresse postale, e-mail, numéro de téléphone) ;

À lire Rendements 2023 de l’assurance vie : les contrats à frais réduits sont-ils les meilleurs choix ?

– Un service d’alerte paiement destiné aux personnes rencontrant des difficultés pour percevoir leur pension.

Toute l’information à portée de main

Pour prendre connaissance de ces nouvelles dispositions, il suffit de consulter votre relevé de situation. Cette démarche permet également de s’informer sur les montants prélevés et les taux appliqués ou encore de recevoir des notifications concernant l’éventuelle modification du versement de votre pension complémentaire.

Une retraite ajustée selon les variations des prélèvements sociaux #

Il convient donc de rester attentif quant aux évolutions possibles des cotisations sociales dès 2024, car celles-ci auront une répercussion directe sur le montant de votre retraite Agirc-Arrco. Les nouvelles modalités annoncées entraîneront ainsi un changement dans la pension versée aux retraités concernés, qu’il s’agisse d’une hausse ou d’une baisse.

Pour maintenir une protection sociale optimale et adapter les prélèvements à la situation personnelle des bénéficiaires, il est essentiel de suivre régulièrement l’évolution de ces cotisations et d’être en mesure de prendre toutes les mesures nécessaires pour en tenir compte dans la gestion de votre budget.

À lire La technique infaillible de la CAF pour démasquer tous les fraudeurs

Garder un œil sur l’évolution des cotisations : un gage de sécurité

Ainsi, se tenir informé des modifications apportées aux prélèvements sociaux liés à votre retraite complémentaire Agirc-Arrco est non seulement crucial pour comprendre l’origine des fluctuations de vos pensions, mais également pour anticiper et planifier au mieux cette période de votre vie. Une vigilance qui sera récompensée par davantage de sérénité.

Info du Continent est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :